logo_defi

L'incontournable projet étudiant

En partenariat avec de grands noms de l’aéronautique et du spatial européens :

ACEAirbus Group3_arianegroup4_da_logotype_grisESAGifasMusée de l'Air et de l'Espace 

Actualités du Défi

# 24/10/2016 - Témoignages de l’équipe Seat Dream (Estia – Bidart) récipiendaire du Grand Prix ESA au 14e Reinventing Space (Londres – 24 au 27/10/16)

Alexandre DAGUERRE :

Le Défi Aérospatial Étudiant a été pour moi une expérience extrêmement enrichissante. En effet, il m'a permis d'augmenter significativement mes connaissances en termes de gestion de projet et d’équipe.

Ce fut un plaisir, mais également un immense challenge de se lancer dans cette aventure qui m'aura autant enrichi techniquement et scientifiquement parlant, que sur le domaine de la communication et de l’humain.

En tant que membre de l’équipe gagnante du Grand Prix ESA 2015, nous avons eu l’honneur de présenter notre projet lors de la 14th Reinventing Space Conference à Londres. Les personnes rencontrées lors de cette semaine de conférence à la Royal Society, ont réellement impacté ma vision des choses, et m’ont ainsi, plus que jamais, fait prendre conscience des enjeux du transport suborbital et du spatial.

Je ressors grandi de cette expérience et pleins de projets pour ma future carrière.

Encore merci au Défi aérospatiale, pour cette opportunité

Florentin MANNEVY-TASSY :

Je remercie l’ensemble des membres du comité d’organisation du Défi Aérospatial Etudiant et de l’ESA de nous avoir offert l’opportunité de présenter nos travaux à la 14th Reinventing Space Conference. C’est l’occasion rêvée de se tenir informé des grands projets spatiaux qui révolutionneront le monde de demain. Nous avons eu la chance de rencontrer des professionnels encourageant l’esprit d’entreprendre, dans un cadre des plus agréables.

Remporter le Grand Prix ESA est la concrétisation de deux années de travail réalisé grâce à un fort noyau d’étudiants passionnés présents à l’ESTIA que je ne manque pas de féliciter ayant, pour certains, obtenu le Prix DASSAULT cette année. Nous avons pu exprimer, via le Défi Aérospatial Étudiant, notre désir commun de prendre part aux défis soulevés par l’aéronautique et l’aérospatial et notre engagement à répondre aux problématiques actuelles.

En effet, le tourisme spatial est loin d’être utopique, notre vision de l’espace s’élargit. Il impressionne toujours mais le désir d’aller à sa rencontre est plus fort que tout. L’homme est fait pour relever les défis. C’est dans cet état d’esprit que nous voulions œuvrer, à notre niveau, à la démocratisation de l’espace.

Alors vous aussi rejoignez l’aventure suborbitale et mettez à profit vos passions et vos aspirations en participant au Défi Aérospatial Étudiant. C’est un ticket gratuit pour un voyage que vous n’oublierez pas !

Alexandre MILLOT :

Le Défi Aérospatial Étudiant a été une formidable opportunité de mise en œuvre d’un projet concret et novateur, une expérience structurante favorisant la créativité et l’imaginaire.

La conquête spatiale et ses prouesses technologiques ont ouvert la voie à un secteur prometteur où chacun peut s’imaginer voyager en orbite basse. L’accès à l’espace, jusqu’à lors très sélectif, concernera assurément un large public. Cet aspect a tout de suite suscité notre intérêt et a orienté le travail de notre équipe vers les conditions d’un voyage ouvert aux Personnes à Mobilité Réduite.

Deux ans de travail acharné ont été récompensés par le Grand Prix ESA complété d’une invitation à la 14th Reinventing Space Conference à Londres, évènement phare consacré aux domaines des nouvelles technologies et du low-cost dans le spatial, en parfaite adéquation avec notre propos et notre démarche innovante.

Le Défi et l’ESA nous auront ainsi permis de nous immerger au cœur des enjeux, stratégies et projets qui révolutionneront le monde de demain. Une expérience passionnante, riche d’enseignements et de rencontres exceptionnelles, qui aura décuplé ma motivation à poursuivre sur cette voie, plus près des étoiles...

 

 

# 28/10/2015 - L’équipe récipiendaire du Grand Prix de l’ESA au symposium de l’ELGRA

Equipe Medicosmos :

Au cours du symposium de l’ELGRA, nous avons pu rencontrer de nombreuses personnes, dont certaines nous ont dit que l’ELGRA leur avait permis de bâtir leur carrière. En ce qui nous concerne, ces quelques jours passés à Corfou ont peut-être permis d’orienter la nôtre, si bien que certains d’entre nous souhaiteraient sérieusement se lancer dans la recherche. Par ailleurs, l’équipe toute entière est à présent très motivée pour faire voler une expérience sur vols paraboliques. Nous ne comptons pas nous arrêter en si bonne voie !

Jérémy Rabineau :

Je suis ravi d’avoir pu participer au Défi Aérospatial Etudiant, car il apporte une touche nouvelle à ma formation d’ingénieur en aérospatial. Je conçois cela comme ma première expérience dans le domaine des vols habités et de leurs aspects médicaux, vers lequel je souhaiterais orienter ma carrière. Ce fut une grande opportunité de gagner le Grand Prix de l’ESA, car en plus de participer à la Journée Suborbitale, nous avons pu être invités au Salon du Bourget, puis au symposium de l’ELGRA. Au cours de chacun de ces trois événements, j’ai rencontré des personnes (tant étudiants que scientifiques) passionnantes que j’aimerais remercier, car ils m’ont conforté dans mes choix de carrière.

Willy Bonneuil :

Le Défi Aérospatial Etudiant m’a permis de réaliser un travail d’envergure dans un domaine qui m’intéresse particulièrement : les aspects médicaux du vol spatial. Gagner le Grand Prix ESA nous a donné de nombreuses perspectives nouvelles ; à travers les acteurs majeurs de l’industrie et de la politique spatiales que nous avons rencontrés au salon du Bourget, puis à travers les scientifiques et les étudiants à qui nous avons présenté notre poster au symposium de l’ELGRA. Les échanges avec eux ont été enrichissants et pourraient conduire à l’approfondissement de notre travail…

Tristan Cosculluela :

Quelques lignes pour tirer le rideau sur cette expérience, c'est peu pour dire le plaisir que nous avons pris à travailler ensemble sur ce projet. Nous évoquions rêveurs l'éventualité de la victoire finale mais ce fut une immense surprise de recevoir le grand prix ESA. Pour moi qui ne connaissais pas grand-chose à l'univers de la recherche spatiale, ce fut une découverte très enrichissante. Le congrès de l’ELGRA, en plus de se tenir dans un cadre exceptionnel auprès de personnes remarquables, nous a permis de côtoyer le monde scientifique à proprement parler et de faire un premier travail de présentation face à un public averti. Ce séjour restera dans ma mémoire pour longtemps, à moins d'être un jour supplanté, qui sait, par un vol suborbital, médicalement encadré bien entendu...

Natacha Benmesbah :

Participer au Défi Aérospatial Étudiant, remporter le Grand Prix ESA et enfin assister au Salon du Bourget puis au Congrès de l’ELGRA sont des expériences que peu d’étudiants en médecine ont vécues. Etre membre de l’Équipe Medicosmos fut a posteriori une grande opportunité. En effet, Medicosmos ce sont des échanges, des débats et surtout la rencontre d'étudiants issus de filières différentes pour mener un projet commun. J'ai ainsi pu rencontrer des personnes talentueuses dans différents domaines mais toutes passionnées par une chose : l'espace.

 

# 24/07/15 - Résultats 2014 - 2015.

# 13/11/14 - Equipe Arts & O'Space 2014 : du Défi au congrès international d’astronautique à Toronto.

Nous sommes une équipe de six étudiants de l’école d’ingénieurs Arts & Métiers ParisTech (ENSAM). Trois d’entre nous étaient basés au centre de Lille, et trois au centre de Bordeaux-Talence. Nous avons travaillé sur le work “package aménagement cabine d’un véhicule suborbital habité”. Nous avons placé le passager au centre de notre étude.

En particulier, l’équipe de Lille a mis en place le concept d’équipements personnels du passager : combinaison intelligente, interface informatique, sécurité, divertissement, et communication. Le centre de Bordeaux s’est concentré sur la conception d’un siège à orientation passive en phase d’accélération, et pliable en phase de microgravité, afin de libérer l’espace cabine.

Alan Demoulin

Participer au défi aérospatial étudiant à été une expérience formidable. J'ai particulièrement apprécié la liberté offerte par les différents Work-Package qui permet aux étudiants de se construire leur propre projet quel que soit leur domaine ou leurs envies. Cette liberté nous a permis de travailler sans compter nos heures sur une problématique qui nous passionnait. J'ai eu la chance de pouvoir m'exercer au management de projet en supervisant l'équipe responsable du développement du Siège. Cette expérience combinant compétences techniques et compétences humaines a été aussi passionnante qu'enrichissante. Gagner le grand prix de l'ESA concrétise toute l'implication et le temps passé sur ce projet, le plaisir est immense, surtout lorsque les équipes en concours sont aussi motivés. Nous remercions les organisateurs du Défi pour nous avoir proposé l'opportunité de nous confronter à une problématique spatiale ainsi que pour la qualité du prix décerné; participer aux congrès d'astronautique de Toronto n'est pas une expérience que nous sommes près d'oublier !

Adrien Fève

Le Défi Aérospatial Étudiant a été pour moi une expérience extrêmement enrichissante, tant au niveau de l’apport en connaissances qu’en terme de gestion de projet et d’équipe. J’ai participé deux fois au défi, ma première participation m’a permis de comprendre les attentes du Jury et ma deuxième de pousser au maximum l’étude d’un des Work-Package proposé. En tant que membre de l’équipe gagnante du Grand Prix ESA 2014, je peux dire que les personnes rencontrées tant lors du Défi qu’à l’IAC à Toronto m’auront appris beaucoup de choses dans le domaine du transport suborbital et du spatial et auront probablement un impact important sur ma future carrière.

Pierre Grassart

Cette édition du Défi Aérospatial Étudiant nous a permis, à moi ainsi qu’aux membres de l’équipe, d’approfondir nos connaissances dans le domaine de l’ingénierie aérospatiale, et donc de travailler sur un sujet qui nous passionnait tous. La liberté offerte par les différents Work-Package permet de vraiment se focaliser sur les choses qui motivent l’étudiant, et de ne jamais être limité. Ce voyage à Toronto a été pour moi une opportunité unique d’approfondir mes connaissances dans le domaine de l’aérospatial en assistant à de nombreuses conférences, mais aussi de rencontrer des étudiants venant du monde entier et de découvrir leurs cultures. Je recommande à tous les étudiants passionnés ou simplement amateur d’aérospatial, de participer au Défi Aérospatial Étudiant puisqu’il représente une occasion unique de repousser ses limites tout en mettant en application les compétences gagnées au cours de notre scolarité.

Nicolas Merlinge

Le Défi aérospatial est extrêmement précieux pour nous, étudiants. Il nous permet d’aborder des problématiques passionnantes, et de rencontrer les plus grands industriels aérospatiaux européens. Quel qu’en soit l’issue, c’est une expérience incontournable quand on veut travailler dans l’aérospatial. C’est aussi l’occasion de rencontrer des étudiants provenant de milieux totalement différents, tels que le droit spatial, qui est une problématique cruciale pour les prochaines années. Et lorsque notre travail est récompensé d’un prix, c’est un bonheur dont on se souvient. Et en particulier lorsque ce prix implique la participation à l’IAC… A Toronto, nous avons pu dialoguer en petit comité avec les plus hautes sphères du spatial. Pour n’en citer que quelques uns, le Général Charles Bolden, directeur de la NASA, Jean-Jacques Dordain, directeur de l’ESA, Johann-Dietrich Wörner, président du DLR. Nous avons eu ainsi une vision sans pareil de l’actualité aérospatiale. Une expérience unique !

Cyprien Moreau

Notre participation au Défi Aérospatial nous a tous beaucoup apporté, que ça soit en expérience, en contact ou en opportunités. Pour ma part, elle m’a permis de me passionner en aérospatial alors que je ne m’y intéressais pas forcément au départ. Lors du Défi, nous avons pu nous impliquer dans un projet intéressant et concret, et nous avons pu rencontrer des industriels pour juger et critiquer notre travail afin de progresser. La participation à l’IAC fut une des plus grandes expériences que j’ai pu vivre, car l’ensemble des personnes étaient extrêmement ouvertes et intéressantes. Le programme étudiant de l’ISEB était fantastique et nous a permis de faire de formidables rencontres. Pour résumer, le Défi a d’ores et déjà changé mes attentes et ambitions pour le futur, et m’a donné une de mes plus grandes expériences étudiantes dans un cadre professionnel.

Maxime NORAY

La participation à l’exercice 2014 du Défi Aérospatial Etudiant a été pour moi un concours passionnant bien que chronophage. Nous avions des heures allouées par notre école des Arts & Métiers ParisTech mais elles étaient insuffisantes, tant l’engouement que nous avions était démesuré. Une fois arrivés pour la “Journée Suborbitale” au Bourget, nous avons assisté à des présentations de grande qualité avec des orateurs passionnés par leur sujet. Le prix de l’ESA que nous avons gagné nous a mis sur orbite, tant l’émotion a été intense pour toute l’équipe. Nous avons donc participé à l’IAC 2014 qui se déroulait à Toronto en tant que membres de l’ISEB (International Student Education Board) sponsorisés par l’ESA. Ce fut une opportunité formidable de rencontrer des étudiants du monde entier, parfait pour découvrir des nouvelles cultures ainsi que nos futurs collaborateurs dans le domaine du spatial qui est un monde très petit (seulement 30 000 personnes en Europe). Nous avons également rencontré des membres de l’ESA, de la NASA, de la CSA, JAXA, KARI, VSSEC, … qui m’ont étonné par la passion qu’ils ont pour l’Espace ainsi que par leur accessibilité bien qu’ils aient des postes haut placés, à l’instar de Mr Donald G. James (Head of Education Board at NASA), Kai-Uwe Schrogl (Head of ESA Policies Dpt.), et bien d’autres. Bref une expérience unique !

Au nom de toute l’équipe Arts & O’Space de l’édition 2014, primée du Grand Prix ESA du Défi Aérospatial Étudiant, nous tenons à remercier les organisateurs du Défi et les membres de l’ESA de nous avoir offert cette grande opportunité.

 

iac-team-toronto-2014

L’équipe récipiendaire du Grand Prix Esa avec les autres étudiants invités à l’IAC 2014 de Toronto.

ensam-toronto-2014# 09/10/14 - L’équipe de l’Ensam récipiendaire du Grand Prix Esa 2014 au 65e IAC à Toronto.
La semaine dernière, les éudiants de l’Ensam ont présenté leur étude concernant l’aménagement de la cabine d’un véhicule suborbital habité. Cette présentation s’est tenue en présence d’autres étudiants étrangers et avec le soutient de l’Esa.

# 18/09/14 - Les inscriptions pour participer au 9e Défi Aérospatial Etudiant (2014/2015) seront ouvertes le 1er Octobre 2014.

# 01/07/14 - Résultats 2013 - 2014.

# 16/12/13 - La nouvelle date limite pour les inscriptions est fixée au 15 janvier 2014.

# 20/11/13 - L’équipe Grand Earth du 7e exercice a participé au Festival des Etoiles et des Ailes.
L’équipe de l’Enac a présenté son projet de spaceport à l’occasion d’une conférence organisée par l’Institut européen du tourisme spatial, à la Cité de l’espace (Toulouse) le 17 novembre 2013. L’équipe de l’Enac prévoit de poursuivre ses travaux pour définir certains aspects des infrastructures dédiées aux vols suborbitaux.

# 29/10/13 - Message de l’équipe de l’Ensam récompensée par le Grand Prix Esa !
Si seulement nous pouvions recommencer !
Les rencontres des autres étudiants européens, avec qui nous avons formé la délégation de l'ESA (European Space Agency), mais aussi de l'ISEB (International Student Exchange Board) et la disponibilité des directeurs des agences spatiales (JAXA, KARI, NASA, SANSA, VSSEC) ont rendu ce séjour incroyablement enrichissant. Sans parler de la localisation de l'IAC qui nous a permis de découvrir la culture chinoise, très surprenante !
Et si c'était vous les prochains vainqueurs du Défi aérospatial étudiant ? Un seul conseil, participez !

# 28/10/13 - Plein succès pour la participation de l’équipe de l’Ensam au 64e IAC à Pékin !

 ESA-muraille-de-chine

L’équipe de l’Ensam récompensée par le Grand Prix Esa avec d’autres étudiants européens et Mr Hugo Marée de l’Esa (Responsable du Bureau de l’Education et de la gestion des connaissances) sur la Grande Muraille près de Pékin.

 Jean-Jacques-Dordain

L’équipe de l’Ensam récompensée par le Grand Prix Esa avec Mr Jean-Jacques Dordain, le Directeur Général de l’Esa dans l’exposition de l’IAC (Pékin).

# 26/09/13 - Les inscriptions pour participer au 8e Défi Aérospatial Etudiant (2013/2014) seront ouvertes le 1er Octobre 2013.

# 25/09/13 - Cet après midi, l’équipe de l’Ensam récompensée par le Grand Prix Esa a présenté son projet de spaceport suborbital à la communauté spatiale pendant la session poster des étudiants à l’IAC.

# 19/09/13 - Les premiers récipiendaires du Grand Prix ESA ont commencé leur voyage vers Pékin avec une escale à l’Estec pour visiter les installations de l’Esa en Hollande et pour rencontrer les autres étudiants sélectionnés pour l’IAC 2013.

# 01/07/13 - Résultats 2012 - 2013.

Soyez les ambassadeurs du défiLe Défi Aérospatial sur Facebook

Soyez les ambassadeurs du Défi

Comment participer ?

Avec l’accord de leur établissement d’enseignement, les équipes (composées de deux à cinq étudiants) s’inscrivent en ligne sur ce même site, pour travailler pendant l’année scolaire sur l’un des 10 lots de travaux proposés. Ces projets peuvent être menés en totale autonomie ...

Rechercher

A qui s'adresse le Défi ?

Le Défi s’adresse aux étudiants européens des grandes écoles et des universités.
Si vos études portent sur l'un des domaines suivants, le Défi est fait pour vous :

  • Ingénierie
  • Technique aéronautique
  • Economie
  • Droit
  • Communication
  • Design
  • Médecine
  • Etc.

Instructions de travail

A lire attentivement avant de commencer l’étude.

Accès plateforme

Accès aux équipes à la plateforme de téléchargement.
(Réservé aux équipes inscrites).